Hugo Villaspasa, L'ennui III, dessin 2008

dimanche 18 juillet 2010

Architecture durable et ville heureuse


Etrangement traduit en français par le titre La désobéissance de l’architecte (éd.Arléa, 2009), le livre d’entretiens La responsabilità dell’architetto publié en 2004 donne l’occasion à l’architecte italien Renzo Piano de revenir sur son parcours et ses œuvres majeures du passé et du présent. Evoquant tour à tour les différents projets que sont entre autres le Centre Beaubourg à Paris, la Postdamer Platz à Berlin, le Centre Tjibaou à Nouméa, le Centre Paul Klee à Berne, le réaménagement du port de Gênes ou bien encore son propre atelier à Punta Nave, l’architecte nous livre ses réflexions sur l’architecture tout à la fois locale et universelle, « le délicat et dangereux » mais passionnant métier d’architecte. Il nous propose aussi une réflexion sur la ville et ses « trous noirs », la nécessité d’une architecture durable privilégiant légèreté et transparence. L’ouverture d’esprit et l’interdisciplinarité, l’expérimentation et la créativité, le respect des cultures et le métissage sont ici les leitmotive.

Renzo Piano, La désobéissance de l’architecte, éd. Arléa, 2009
La responsabilità dell’architetto, 2004

Site officiel de Renzo Piano : http://www.renzopiano.com/

2 commentaires:

  1. Good dispatch and this enter helped me alot in my college assignement. Gratefulness you on your information.

    cheap cialis

    RépondreSupprimer