Hugo Villaspasa, L'ennui III, dessin 2008

lundi 10 septembre 2012

Ciné-philo

Vertiges du désir. Comprendre le désir par le cinéma.
d'Ollivier Pourriol, éd. NIL, 2011.



Après nous avoir proposé un premier tome (Ciné-philo I) axé sur la découverte des philosophies de Descartes et de Spinoza à partir d'une lecture et d'une interprétation de films tels que Matrix, Fight club, X-Men, American Beauty et j'en passe, Ollivier Pourriol nous offre un deuxième tome de ses observations philosophico-cinématographiques. Cette fois, l'ouvrage n'est pas consacré à la découverte de deux auteurs mais à l'exploration d'un thème : le désir. Déclinée en sous-thèmes, la notion examinée nous amène ainsi à une réflexion sur le manque, la chair, la caresse, le fantasme, la jalousie, la folie mais aussi la lutte à mort des consciences, les désirs de distinction et de reconnaissance qui renvoient au mimétisme, le désir d'exister et d'être heureux. Les philosophes essentiellement convoqués sont ici Platon, Sartre et Hegel, Spinoza et Deleuze, enfin de manière insistante Réné Girard. Extraits d'oeuvres philosophiques se mêlent aux films de Godard (Le Mépris), de Georges Lucas (THX1138), de Sam Mendès (American Beauty), de Clint Eastwood (Million dollar baby), de Scorsese (Casino), de Clouzot et Chabrol (L'Enfer) ou bien encore de Wim Wenders (Les Ailes du désir).
Ainsi les films étudiés facilitent une compréhension de certains aspects du désir humain et inversement les écrits philosophiques ajoutent aux images la force des concepts qui prolongent la pensée amorcée et incarnée par les oeuvres cinématographiques elles-mêmes.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire